Expertise Technique

Est-il dangereux de conduire un vélo électrique sous la pluie ?

Rouler à bicyclette reste pour beaucoup d’entre nous un véritable bonheur ! C’est vrai, quel plaisir de pédaler tout en admirant le paysage. Se déplacer tout en faisant du sport, c’est bien mieux que de rester des heures bloqué dans les bouchons, enfermé dans sa voiture non ?

Le seul inconvénient du vélo reste que ce moyen de transport dépend grandement de la météo. Aller au boulot en vélo par beau temps, pourquoi pas ? Mais pédaler sous la pluie, c’est une autre affaire !

Car si un VAE permet de limiter l’effort, souvent la principale contrainte attribuée au vélo, il ne permet pas encore de contrôler la météo. Malheureusement, quand le mauvais temps s’en mêle, tous les cyclistes sont logés à la même enseigne, vélo électrique ou non.

En plus des questions de sécurité, liées notamment à la visibilité et au freinage, l’utilisation d’un vélo électrique pose un autre problème : celui de la batterie. En effet, comme tout appareil électrique, le VAE n’apprécie pas vraiment le contact avec l’eau.

Alors vous vous posez certainement la question : peut-on utiliser un vélo à assistance électrique par temps de pluie ? Et si oui, à quelles conditions ? Voici tous nos conseils pour rouler en vélo électrique sous la pluie.

Sommaire

Peut-on rouler sous la pluie en vélo électrique ?

À la question “ Peut-on rouler en vélo électrique sous la pluie ? ”, les avis divergent. Du fait que ce type de véhicule fonctionne avec un moteur électrique, beaucoup préconisent de ne pas utiliser l’appareil en cas d’averse.

Vélo électrique sous la pluie : un risque de court-circuit

Le risque de court-circuit est toujours présent et un défaut de fabrication de l’appareil est toujours possible.

Néanmoins les batteries de vélo à assistance électrique sont conçues pour résister à ces conditions difficiles. Elles sont en effet protégées par un étui étanche. Celui-ci doit pouvoir résister à la pénétration de l’eau et de la poussière.

L'indice IP : mesurer la résistance à l'eau de votre vélo électrique

Pour mesurer cette résistance, on utilise un indice IP, que l’on retrouve aussi par exemple chez les smartphones. Plus cette IP est importante, plus le degré de protection est élevé. En ce qui concerne les  batteries de vélos électriques, cet indice doit être minimum IP54. Cela veut dire que cette dernière résiste à la poussière et aux projections d’eau de toutes directions.

Vérifiez bien cet indice avant d’acheter un vélo électrique, car l’accumulateur est l'élément principal de votre engin. C’est aussi le composant électrique le plus coûteux de votre VAE.

Rouler sous la pluie en VAE : les réflexes à avoir

Oui, vous pouvez utiliser votre vélo à assistance électrique sous la pluie ! C’est plutôt une bonne nouvelle pour certains. Non, on ne parle pas des Bretons. Quoi qu’il en soit vous devez adopter de bonnes pratiques pour utiliser votre vélo électrique sous la pluie sans risque et prolonger la durée de vie de votre batterie.

1. Prendre connaissance de l’indice de protection de votre vélo électrique

Comme dit précédemment, la première chose à faire avant même d’acheter votre vélo et de vérifier l’indice de protection de ce dernier. Comme de nombreux appareils électriques, les vélos électriques possèdent en effet une certification IP qui garantit leur résistance à l’eau et à la poussière. Pour les vélos électriques, le minimum est IP54, mais il est recommandé d’acheter un appareil avec un IP le plus élevé possible.

2.Vérifier l’état de la batterie de votre vélo électrique

Pensez à contrôler régulièrement l’état de votre batterie ainsi que son étui étanche.

Enfin, veillez à ce que votre batterie soit toujours bien fixée, qu’elle soit située sur le porte-bagages, sur le cadre ou bien directement intégrée au vélo.

3. Limiter l’exposition à l’eau de votre vélo électrique

La meilleure chose à faire pour prolonger la durée de vie de la batterie de votre engin est d'éviter de l’exposer à l’eau. La pluie c’est une chose, mais une projection d’eau puissante ou une immersion prolongée pourrait être fatale. Ainsi, quand vous nettoyez votre VAE, enlevez la batterie au préalable. N’utilisez pas de jet d’eau, afin d’éviter d’endommager le système électrique. Et bien évidemment, n’immergez pas votre vélo. Des aquabikes existent si vous tenez à faire du vélo dans l’eau.

4. Retirer la batterie de votre vélo électrique dès que possible

Afin de préserver l’accumulateur d’une usure prématurée, le mieux reste de le mettre à l’abri dès que possible. Lorsque votre vélo est à l'arrêt, enlevez la batterie afin d’éviter qu’elle ne soit exposée à l'humidité. Vous préservez ainsi la charge. Enfin, enlevez la batterie et stockez-là à bonne température, lorsque vous arrivez chez vous ou que vous n’utilisez pas votre véhicule pendant un certain temps.

Conseils pour rouler sous la pluie en vélo électrique

Conduire par beau temps est un véritable plaisir. Malheureusement, on ne choisit pas la météo. Si votre vélo électrique est votre moyen de transport pour vous rendre au travail par exemple, vous n’aurez pas le choix, des fois vous devrez rouler sous la pluie.

Pour cela, il y a certaines bonnes pratiques à adopter afin d’éviter d’éventuels accidents de la route. En effet, conduire sous la pluie peut rendre la tâche compliquée. Voici quelques conseils pour éviter au maximum tous problèmes.

1. Contrôler l’état de son vélo électrique

Encore une fois, le mieux reste de vérifier l’état de son matériel avant de l’utiliser. En effet, l’état des roues, la pression des pneus, mais aussi les freins, sont des éléments qui entrent en compte pour garantir votre sécurité. Par temps de pluie, des freins en mauvais état peuvent être fatals. En ce qui concerne la pression des pneus, il n’est pas recommandé de les gonfler de trop. En effet, ne pas gonfler trop vos pneus permet de les élargir et donc d’augmenter la surface de contact avec le sol. Enfin, vous pouvez appliquer régulièrement du vinaigre blanc sur vos roues afin d’avoir une meilleure accroche.

Vérifiez aussi que vos éclairages avant et arrière fonctionnent correctement. Vous devez être facilement visible des automobilistes et autres utilisateurs de la route.

2. Anticiper, anticiper, anticiper

Sur la route, il n’y a pas de secret, il faut anticiper. Et encore plus lorsque l’on est un cycliste ! Il est nécessaire d’être vigilant à tous les obstacles, mais aussi aux autres utilisateurs.

Lorsqu’il pleut, tous les éléments peuvent devenir un véritable danger et il faut donc redoubler de prudence.

Évitez par exemple certains types de revêtements, comme les surfaces peintes ou celles en métal. Sous l’effet de l’eau, ce genre de matière présente moins d'adhérence et rend votre conduite dangereuse.

3. Réduire l’allure et freiner efficacement sous la pluie

Par temps de pluie, le mieux reste certainement de réduire l’allure. Diminuer votre vitesse vous permet de réagir plus rapidement en cas de besoin.

Votre champ de vision est réduit, ce qui augmente votre temps de réaction. De plus, vous êtes moins visible par les autres utilisateurs. Enfin, la chaussée humide rend les distances de freinage plus importantes c’est pour cela qu’il est nécessaire de vérifier régulièrement l’état de vos freins. De plus, afin d’éviter de glisser et de garder le contrôle de votre véhicule, freiner avec légèreté, sans à-coups.

4. S’équiper pour rouler sous la pluie

Pour rouler avec votre vélo électrique par temps de pluie, vous devez aussi vous équiper correctement.

Vous pouvez par exemple porter une veste imperméable ainsi qu'un pantalon, des gants ou des manchons sur guidons. Bien évidemment, il est vivement conseillé de porter un casque tout le temps. Mais par temps de pluie, un casque avec une aération limitée permettra d’éviter que trop d’eau s’infiltre et ne vienne ruiner votre brushing. Optez pour une housse de casque pour une totale imperméabilité.

Enfin, des éléments de signalisation permettront d’augmenter votre visibilité par les autres utilisateurs de la route.

Conclusion

Bien que la pratique du vélo soit un plaisir, voire une véritable passion pour certains, elle présente aussi certains risques dont il faut rester conscient. Par temps de pluie, ces risques sont bien plus importants. Pour éviter un malencontreux accident, pensez à respecter les conseils vus ensemble précédemment.

En cas de pluie, contrôlez l’état de votre vélo à assistance électrique, équipez vous en conséquence et adaptez votre conduite ! Et comme dit la chanson "I'm happy again, I'm singin' and cycling in the rain".

Recevez nos bons plans et conseils !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Votre email a été enregistré 📧
Oups une erreur s'est produite