Trucs et Astuces

Comment choisir son vélo électrique selon 8 critères

De plus en plus de Français optent pour le vélo électrique comme moyen de transport régulier. Appelés plus communément vélos électriques ou e-bikes, ces vélos ont le vent en poupe.

Parmi leurs utilisateurs, on ne trouve pas seulement des cyclistes confirmés, bien au contraire. De nombreux néophytes se laissent eux aussi tenter. Les vélos électriques ont su séduire le grand public, toutes générations confondues. Car pour beaucoup, pédaler avec une assistance électrique fait toute la différence.

Un bon nombre de personnes ayant renoncé à pratiquer le vélo classique se mettent au vélo électrique. Les avantages qu'ils procurent sont nombreux. Pour faire simple, on pourrait dire qu'ils permettent d'aller plus loin et plus vite en fournissant moins d'effort. Cependant, acheter un vélo électrique peut de prime abord sembler un peu compliqué quand on ne s'y connaît pas.

Notre guide a pour but de vous orienter dans votre recherche et de vous permettre d'affiner votre choix en passant en revue les critères à prendre en compte.

Sommaire

C'est quoi exactement, un vélo électrique ?

Le vélo électrique classique et le vélo à assistance électrique (VAE)

Les vélos électriques sont des vélos équipés d'une batterie et d'un moteur.

On distinguera 2 types de vélos électriques : les vélos électriques classiques et les vélos à assistance électrique (VAE). La différence fondamentale qui différencie ces deux types de vélos se trouve dans le type de leur moteur.

Un vélo à assistance électrique (VAE) est un vélo électrique doté d'un moteur intelligent. Le pédalage sur un VAE conditionne la marche ou l'arrêt du moteur du vélo. Contrairement à un vélo électrique classique dont le moteur peut continuer à tourner même si le cycliste s'arrête de pédaler. La conduite d'un VAE est plus intuitive car la fonction de pédalage assisté est activée. Le moteur s'adapte au rythme et à la vitesse du cycliste.

La majorité des modèles de vélos électriques que l'on trouve sur le marché sont en réalité des vélos à assistance électrique. Pour la suite de cet article, nous parlerons globalement de vélos électriques pour englober ces 2 catégories.

Bien comprendre l'assistance électrique

Les vélos électriques sont dotés d'une batterie qui alimente un moteur et qui se recharge sur une prise de courant classique. Selon les modèles, l'autonomie de la batterie varie. Le recours à une assistance électrique plus élevée influe par exemple sur la consommation de la batterie.

L'assistance électrique délivrée par le moteur se déclenche quand on pédale. À la différence d'une trottinette électrique ou d'un scooter, il faut donc fournir un minimum d'effort. Pour être conforme aux exigences de sécurité françaises, la puissance du moteur ne doit pas excéder 250 Watts.

Il est possible de régler l'assistance électrique à différents niveaux d'intensité. Gardez bien en tête que l'assistance électrique arrêtera de fonctionner au-delà de 25 km/h. Vous pourrez bien entendu dépasser les 25 km/h à la force de vos jambes.

En France, cette vitesse limite est imposée par la loi. Si vous avez besoin d'un moyen de transport plus rapide, ce dernier sera rattaché à la catégorie des cyclomoteurs. Cela signifie notamment qu'il doit être immatriculé, qu'il détient une carte grise mais également qu'il faut être équipé d'un casque (idéalement à la norme NTA 8776) et être assuré en conséquence.

À l'instar des autres solutions de mobilité électrique courte, les vélos électriques s'imposent donc comme un moyen privilégié d'aller faire des courses, du sport ou d'effectuer son trajet domicile/travail.

Les avantages des vélos électriques

Le VAE est l'opportunité rêvée pour allier utile et agréable. Il concilie mobilité et flexibilité à un bon comportement écologique et est aussi un excellent moyen de rester actif. Car un vélo électrique reste avant tout un vélo. Il faut en effet pédaler afin de pouvoir générer l'assistance électrique.

Cependant, pas besoin d'avoir des jambes en béton pour profiter de son vélo électrique. C'est d'ailleurs ce qui en convainc plus d'un. Opter pour un vélo à assistance électrique permet de s'affranchir des contraintes liées à l'utilisation d'une voiture ou des transports en commun tout en permettant de couvrir des distances assez conséquentes. Adieu les pleins de carburants onéreux, les embouteillages interminables, les bus retardés ou les rames de métro bondées. Les sportifs ainsi que les amateurs de promenades cyclistes apprécient énormément de pouvoir pédaler plus longtemps en se fatiguant moins.

Comparés aux vélos mécaniques, les versions électriques se révèlent particulièrement utiles dans les dénivelés. Ils sont un bon compromis pour qui veut rester en bonne santé sans devoir fournir trop d'efforts.

Vous l'aurez compris, que ce soit pour se déplacer, se promener ou faire du sport, les VAE se présentent comme une solution opportune.

Les 8 critères à prendre en compte dans votre choix

Pour faire le bon choix, il faut d'ores et déjà que vous déterminiez l'utilisation et la fréquence à laquelle vous allez conduire votre e-bike.

Les efforts fournis demeurent minimes et la conduite d'un VAE s'avère confortable. Vous perdez par exemple moins de temps pour redémarrer après un feu rouge et les montées vous paraîtront moins pentues. En somme, vous pourrez effectuer facilement des trajets qui seraient plus longs ou plus difficiles à parcourir avec un vélo classique.

Mais un achat de vélo électrique n'est pas anodin. Si vous conduisez fréquemment un vélo classique, vous prenez peu de risques en investissant dans un e-bike car vous êtes certain de l'utiliser. En revanche, si le vélo ne fait pas du tout partie de vos moyens de transport, il faut vous assurer que vous optez pour LE modèle fait pour vous. Cela facilitera l'intégration de l'utilisation de votre e-bike à vos habitudes.

Parce qu'au fond, ce serait vraiment dommage d'investir dans un bon VAE pour ne pas s'en servir, n'est-ce pas ?

1. Quel type de vélo électrique choisir ?

Que vous comptiez lui réserver une utilisation occasionnelle ou régulière, votre vélo électrique doit absolument correspondre à vos besoins. Il en existe plusieurs types, conçus pour différentes utilisations.

Nous allons passer en revue leurs caractéristiques principales afin de vous aider à choisir un vélo adapté à votre situation.

Les vélos de ville électriques séduisent les citadins

Grand favori de la plupart des propriétaires d'un vélo électrique, le vélo de ville est de plus en plus présent dans le paysage urbain français et sur les pistes cyclables.

Leur design est quasi identique à celui d'un vélo classique. Seuls la batterie et le moteur, s'ils ne sont pas intégrés, constituent une différence.

Le vélo de route électrique

Les vélos de course et VTC existent aussi en version électrique. Ces modèles plutôt onéreux s'adressent principalement à un public sportif.

Gravel électrique est un constructeur de vélo de route électrique très réputé.

Les vélos cargo électriques, pour les familles et professionnels

Un vélo électrique cargo, que l'on trouve en biporteur ou triporteur, est l'alternative rêvée si vous transportez régulièrement vos enfants ou des marchandises.

Même si leur gabarit plutôt imposant en fait des vélos un peu moins maniables, vous allez vraiment sentir la différence car l'assistance électrique vous facilite significativement la tâche. Transporter du poids devient littéralement un jeu d'enfants.

Certaines marques telles que Urban Arrow ou Christiania proposent des vélos cargo dont la capacité de charge dépasse les 100 kilos.

Les VTT à assistance électrique

Le VTT électrique rallie de plus en plus de sportifs à sa cause. Grâce au pédalage assisté, il révolutionne les sports et permet de repousser ses limites ! Randonnées cyclistes en montagne, dans des chemins escarpés ou promenades tout terrain, le VTT électrique est un petit bijou doté d'un moteur aux performances redoutables.

Les avantages principaux des e-bikes tout terrain :

  • couvrir une plus grande distance
  • gérer ses efforts
  • conduire et profiter de la nature plus longtemps

Les vélos pliants

Particulièrement utiles et pratiques si vous prenez par exemple le train et le vélo lors d'un même trajet, les vélos pliants se croisent également dans les RER ou rames de métro. Leurs roues sont généralement d'un diamètre de 16 à 18 pouces. Ces vélos offrent une position de conduite qui suffit amplement pour les trajets urbains. Au-delà de 20 pouces, le confort de conduite devient certes élevé, mais le vélo est plus encombrant. On trouve aussi des modèles avec des roues 12 pouces extrêmement compacts, mais leur conduite nécessite plus de tours de pédalier.

En règle générale, les vélos électriques pliables prennent peu de place une fois repliés. Ainsi, leur petit gabarit facilite nettement leur rangement dans un appartement !

Par ailleurs, tous les modèles ne se plient pas de la même manière. Selon vos contraintes, envisagez les différentes possibilités de porter, de tirer ou de pousser votre e-bike une fois qu'il est en position pliée ou semi-pliée.

Attention également au poids de votre vélo pliable. Quelques kilos de plus s'avèreront certainement gênants si vous êtes amené à porter votre vélo, notamment dans des escaliers.

Enfin, il faut noter que les vélos pliables ont été conçus pour des situations précises. Des caractéristiques telles que la stabilité, l'ergonomie ou le confort sur des temps de conduite prolongés ne sont pas idéales. Étant un excellent type de vélo pour les trajets courts, les vélos pliants sont majoritairement plébiscités pour leur portabilité et leur compacité.

2. Quel type de moteur choisir pour votre vélo électrique ?

Grâce à un système de capteurs, le moteur se met en marche lorsque le pédalier est actionné et s'arrête lorsque le pédalage cesse. En France, la puissance électrique maximale d'un VE est de 250 Watts.

La lecture de la fiche technique peut vous aider à choisir un vélo. Il est judicieux de s'intéresser à la puissance mécanique du moteur, le couple, qui se mesure en Newton mètre (Nm) . On considère qu'un modèle ayant un moteur de puissance de 50 Nm convient parfaitement à un usage citadin fréquent. En entrée de gamme, la puissance mécanique se situe autour de 35 ou 40 Newton mètre.

En principe, tous les nouveaux e-bikes sont équipés de moteurs brushless (sans balai) qui concentrent la technologie la plus avancée et performante.

On distingue deux types de moteurs, les moteurs placés sur une des roues, au niveau du moyeu et les moteurs pédaliers.

Moteur sur roue

Le moteur d'un e-bike peut être placé sur le moyeu de la roue avant ou de la roue arrière. On retrouve souvent ce type de moteur sur les modèles d'entrée de gamme et des vélos pliants.

Un léger décalage entre le pédalage et l'activation du moteur se fait souvent ressentir. Lors des premières fois, il n'est pas toujours évident de s'approprier le démarrage du fait de la sensation de traction ou de propulsion. Les moteurs sur moyeu à vitesses intégrées sont alors à privilégier car leur utilisation est plus intuitive.

Les modèles nantis de systèmes avec dérailleur conviennent plutôt à des utilisateurs confirmés. Avec un moteur sur moyeu arrière, les amateurs de VTT électrique disent retrouver des sensations similaires à un VTT classique. Les moteurs placés sur moyeu sont appropriés pour les balades et les reliefs peu accidentés.

En outre, en cas de crevaison ou de réparation, le démontage de la roue peut s'avérer plus compliqué en raison de la présence du moteur.

Moteur sur pédalier

Le moteur pédalier, ou moteur central garantit une meilleure répartition de la masse et de fait, une stabilité plus élevée. On les retrouve généralement sur les vélos moyen à haut de gamme.

Ils procurent une assistance peu perceptible, qui reste harmonieuse et naturelle. De plus, ils conviennent aussi à des reliefs escarpés.

Certains moteurs pédaliers - de Bosh notamment - sont conçus avec une boîte de vitesse automatique. Cela signifie que le rapport le plus adapté est sélectionné automatiquement.

En règle générale, un moteur central est moins bruyant qu'un moteur roue.

3. Quelle est la meilleur marque de vélo électrique ?

Le marché des VAE compte une multitude de marques. Choisir un vélo de qualité n'est donc pas toujours très facile. Surtout lorsqu'il s'agit du premier.

Après avoir déterminé le choix du type de bike que vous souhaitez acquérir, il est parfois pratique de s'orienter vers une marque en particulier.

Parmi les marques principales, on compte :

  • Moustache Bikes
  • Vélo de Ville
  • Focus
  • Kalkhoff
  • Trek
  • O2Feel
  • Gazelle

Nous vous avons préparé un article complet sur les meilleurs fabricants de vélo électrique pour vous aider dans le choix de ce critère.

4. Quel budget consacrer à l'achat de son vélo électrique ?

Il est vrai que l'achat d'un vélo électrique représente un investissement. Il suffit de jeter rapidement un coup d'oeil pour s'apercevoir que le marché est vaste et que les prix peuvent varier drastiquement d'un modèle à l'autre.

Comment expliquer de tels écarts de prix entre les modèles ?

Les différences de prix entre les modèles entrée de gamme et le haut de gamme sont très grandes. Le type de vélo, la qualité des composants, les caractéristiques techniques, la facilité de réparation ainsi que les équipements fournis ou options justifient ces écarts de prix.

De nombreux facteurs entrent en jeu. Nos conseils :

  • Se référer à la fiche technique et aux avis clients concernant la solidité générale du VAE ;
  • Préférer un e-bike avec des freins à disque plutôt que des freins sur jante ;
  • S'assurer que la batterie dispose d'une autonomie suffisante : pour faire du sport, la batterie lithium ion doit être longue durée tandis que des déplacements plus brefs en ville peuvent être réalisés avec une batterie moins performante ;
  • Opter pour des pneus dotés d'une bande anti-crevaison ;
  • Miser sur des VTT équipés de fourches de suspension à l'avant et à l'arrière pour un meilleur confort

Les aides et primes au niveau local et national

Afin de favoriser la conduite du vélo électrique plutôt que celle d'un véhicule individuel, le gouvernement a mis en place des aides financières pour l'achat d'un VAE neuf. Les conditions d'éligibilité diffèrent selon les aides.

De plus, nombreux sont les villes, départements et régions qui encouragent l'acquisition d'un VAE via l'attribution de primes ou d'aides. Certaines d'entre elles sont cumulables avec d'autres, qu'elles soient accordées par des collectivités locales ou par l'État.

Les habitants ville de Montpellier peuvent par exemple toucher jusqu'à 1150€ pour l'achat d'un VAE s'ils remplissent tous les critères.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous avons préparé une liste complète de l'ensemble des subventions disponibles pour l'achat d'un vélo électrique par collectivités.

Le bonus écologique

Le bonus écologique est perçu en complément d'une aide accordée par une collectivité territoriale et atteint au maximum 200€. Depuis l'été 2021, le bonus vélo concerne aussi les achats de vélo cargo, dans la limite de 1000€. Le site du gouvernement recense les conditions exactes pour bénéficier de ce bonus.

La prime à la conversion

Pour bénéficier de la prime à la conversion, il faut effectuer l'achat d'un VAE en contrepartie de la "mise au rebut d'une voiture ou d'une camionnette polluante". Le montant maximum de la prime à la conversion s'élève à 1 500 €.

Parce que les aides sont essentielles pour permettre à tout le monde de financer en partie son achat, nous vous avons préparé un guide complet à ce sujet qui reprend de manière exhaustive les subventions pour vélos électriques.

5. Quelle batterie choisir pour son vélo électrique ?

Dans un vélo électrique, la batterie est un élément clé.

La quasi totalité des batteries de VAE sont des batteries lithium ion. Sur certains e-bikes et notamment les VAE avec moteur sur moyeu, la batterie est apparente. D'autres intègrent la batterie au cadre, pour un design plus harmonieux.

Mais comment choisir un vélo avec une batterie qui tient la route ?

Plus vous optez pour une batterie à ampérage élevé, plus son autonomie sera conséquente et plus le nombre de kilomètres sera important. Si vous utilisez votre VAE uniquement pour des trajets courts, des batteries de faible autonomie suffisent.

La capacité de la batterie à fournir de l'électricité au moteur se mesure en Volts. En général, les e-bikes sont pourvus de batteries 36 Volts.

Les batteries devraient vous permettre de rouler au moins une quarantaine de kilomètres.

Mais, comme le mentionne Bosch dans sa rubrique d'assistance d'autonomie pour VAE, plusieurs facteurs influent sur l'autonomie de la batterie, dont notamment :

  • Le mode d'assistance ;
  • Le poids de la personne transportée ;
  • Le dénivelé ;
  • Les conditions météo ;
  • L'état de la route ou du chemin ;
  • La vitesse

Quelques pratiques simples optimisent la durée de vie d'une batterie et son autonomie. Prenez garde à ne pas laisser votre batterie branchée trop longtemps afin d'éviter tout phénomène de surcharge. La batterie doit être stockée dans des températures modérées, au sec. Il faut également la recharger avant qu'elle ne soit complètement déchargée.

Vous n'allez pas utiliser votre vélo à assistance électrique pendant un moment ? Pensez tout de même à l'entretien de la batterie en la chargeant une fois tous les mois.

6. Quelle forme de cadre choisir pour son vélo électrique ?

Comme pour les vélos mécaniques, vous aurez le choix de la forme du cadre. La forme du cadre doit vous assurer une position confortable et surtout être adaptée à votre taille.

Des formes de cadres adaptées aux femmes existent. Le tube supérieur du cadre est situé plus en bas que ceux des cadres classiques.

En règle général, on distingue 3 formes de cadres :

  • Diamant, souvent assimilé à des modèles Homme, qui implique un enjambement haut.
  • Trapèze qui facilite l'enjambement, on parlera d'enjambement moyen.
  • Bas très utilisé pour les vélos de villes qui permet un enjambement bas et simplifié.

7. En quoi le poids d'un vélo électrique impacte son utilisation ?

Le poids et la compacité jouent un rôle essentiel lorsqu'on se décide à acheter un vélo électrique.

Si les e-bikers occasionnels peuvent ne pas se préoccuper du poids et de la compacité de leur VAE, il en est tout autre pour les sportifs visant de bonnes performances ou ceux qui doivent soulever leur vélo, par exemple pour emprunter des escaliers.

Le poids des VAE les plus légers oscille autour de 13 kilos.

8. Comment peut-on équiper son vélo à assistance électrique ?

La possibilité d'équipement d'un VAE constitue également un critère décisif. Les accessoires sont le moyen idéal de gagner en ergonomie et confort, notamment avec :

  • Le porte-bagage : accessoire phare presque incontournable pour les vélos de ville ;
  • Les paniers et sacoches : très pratiques pour faire des courses ou emmener son pique-nique quand on part en balade ;
  • Le compteur : affiche la vitesse, l'heure mais aussi le kilométrage. Certains renseignent également le niveau de batterie ou le niveau d'assistance sélectionné ;
  • Le carter de chaîne : particulièrement apprécié sur des vélos pliants afin de ne pas se salir lorsqu'il est replié ;
  • Le range-vélo : à fixer au mur ou au plafond pour un gain de place

Côté sécurité, il est possible d'investir dans des rétroviseurs, des klaxons, des feux, phares ou éléments réfléchissants ainsi que dans des antivols.

Nous espérons que ce guide complet vous aura éclairé sur le choix de votre prochain compagnon de route.

N'hésitez pas à consulter nos autres articles de blog directement dans la section Conseils & Articles du site Chango pour trouver le modèle de vélo électrique qui vous correspond !

Recevez nos bons plans et conseils !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Votre email a été enregistré 📧
Oups une erreur s'est produite